Totem agit en faveur des usagers propriétaires de chiens en logement social

Début avril, j’ai eu le plaisir de débuter une collaboration avec le service Totem à Grenoble.
 
Totem est un lieu d’accueil et d’accompagnement de personnes en difficultés sociales. La structure s’inscrit dans le cadre de la politique du « Logement d’abord » qui se propose comme un nouveau paradigme de la prise en charge des personnes sans domicile fixe.
En effet, cette politique pose l’accès au logement comme point de départ d’un parcours d’insertion, plutôt que de l’envisager comme une finalité.
Pour cela, Totem s’adresse à des personnes isolées ou en couple souvent qualifiées de « grands exclus » : sans enfant, vivant à la rue, pouvant être accompagnées d’animaux et cumulant diverses problématiques (addictions, difficultés relationnelles, santé somatique fragile, troubles psychiques voire psychiatriques, etc.). Ces personnes n’accèdent pas ou plus aux dispositifs d’hébergement « traditionnels » et souhaitent accéder à un logement.
 
Une partie du public accompagné est donc propriétaire d’un ou plusieurs chiens.
Les conditions de vie à la rue comparées à celles en logement sont parfois tellement éloignées que bien souvent le chien ne s’adapte pas à cette transition.
Le maître rencontre alors des difficultés avec son animal telles que la malpropreté, les difficultés à supporter l’enfermement, à structurer le quotidien et organiser son milieu de vie.
De même, pour se réinsérer, le maître est amené à initier des démarches administratives, à chercher une formation, un travail ; ce qui l’amène à laisser son chien au logement. Si le chien n’a pas apprit à rester seul et à être séparé de son maître, il peut alors développer de sérieuses conduites problématiques comme la destruction et les aboiements. Subissant le mal-être de son animal et les fréquentes tensions avec le voisinage, le maître voit son maintien dans le logement remis en question.
 
C’est dans ce contexte que Totem m’a sollicité pour mettre en place un projet global d’accompagnement des usagers propriétaires de chiens, et des travailleurs sociaux en contact quotidien avec ce public.

L’objectif principal est d’aider l’usager à dépasser les difficultés rencontrées avec leur animal dans une perspective de maintien en logement.

D’autres objectifs sont visés, tels que :
-> Induire la bientraitance
-> Apprendre l’autonomie
-> Apprendre à prendre soin de l’autre, de soi, de son intérieur
-> Sensibiliser et informer le maître sur le comportement canin, la santé, l’hygiène, la réglementation et la législation
-> Réduire les risques d’un retour à la rue
 
Pour cela, en collaboration avec l’équipe de Totem et notamment la travailleuse pair référente du projet, je propose à l’usager un accompagnement individuel. Basé sur le volontariat, cet accompagnement se déroule sur plusieurs séances et permet de suivre la personne et son animal dans le temps.
 
D’autres actions complémentaires sont prévues. Ainsi, des formations et des animations auront lieu, en individuel et en collectif, à destination des usagers et à des travailleurs sociaux.
 
Des articles sont prévus pour faire connaître ces actions, qui ont le mérite d’être innovantes et avant-gardiste au regard des pratiques courantes des structures sociales : la plupart, hélas, ne s’encombrent pas de la question de l’animal en refusant directement l’accueil du chien en structure sociale, qu’il s’agisse d’un CHU, d’un CHRS ou de logements diffus.

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn