Mémoire : « Application du massage canin sur les chiens de protection animale »

Dans cet article, j’aimerais partager avec vous l’expérience du mémoire que j’ai réalisé dans le cadre de ma formation en massage canin.
 
Ainsi, il nous était demandé de pratiquer le massage canin sur un type de chien, ou de travailler sur une problématique spécifique.
Ce mémoire était l’occasion de faire un travail pointu et poussé sur la pratique du massage, c’est à dire d’observer le rôle et l’action du massage sur l’évolution de la problématique en question.
 
Je n’ai pas cherché longtemps avant de trouver mon sujet 🙂
Tout au long de mon parcours dans le milieu animal, j’ai développé une spécialisation dans la protection animale. Le Brevet Professionnel que j’ai choisi pour me former au métier d’éducateur canin comportementaliste était spécialisé dans la rééducation comportementale de chiens de refuge. La plupart de mes clients ont adopté en refuge, et enfin mes propres chiens viennent de refuge. 😉
 
J’ai rencontré fréquemment chez ce type de chien des problématiques récurrentes :
-> Un manque de confiance envers l’humain
-> Des difficultés à lâcher prise
-> Une appréhension au contact, sur des zones telles que les cervicales et l’arrière train
-> Des douleurs au niveau de l’arrière-train

Mon sujet était trouvé : Étudier de plus près l’application du massage sur les chiens de protection animale.
 
J’ai donc accompagné 5 chiens sur 6 séances par chien. Au fil des séances, j’ai analysé l’évolution du chien, ce que lui apportait le massage tant sur le plan physiologique qu’émotionnel.

Au passage, j’en profite pour remercier les propriétaires qui m’ont fait confiance, et qui se sont investis dans cette expérience ! 😀

Mémoire massage canin
 

Quel est le profil de mes chiens d’étude ?

 
Déjà, leur point commun initial est d’être passé dans le circuit de la protection animale, c’est à dire que le chien a pu être :
– retiré pour maltraitance
– abandonné directement en refuge
– errant et capturé par la fourrière puis placé en refuge
– adopté puis abandonné (revenir au refuge)

Ainsi, à un moment de leur parcours de vie, ces chiens ont été pris en charge par un refuge et/ou une association de protection animale, puis placé en famille d’accueil ou adopté définitivement. Ainsi, un de mes sujets est en famille d’accueil longue durée, les autres ont été « officiellement » adoptés.

Il y a 1 femelle et 4 mâles.
Toutes les classes d’âges sont représentées : un chiot de 4 mois, un chien âgé de 3 ans, deux chiens de 5 ans et un de 10 ans.
Tous les chiens sont croisés, avec une moitié de chien de bergers et une autre moitié de chiens de chasse.
 
Au niveau comportemental, il est intéressant de préciser que ces chiens présentaient par ailleurs des conduites problématiques :

• Anxiété de séparation et difficulté à supporter la solitude
• Tendance à fuguer
• Agressivité envers les autres chiens, envers les voitures
• Hyperactivité
• Mordillements intempestifs et prises en gueule
• Protection de ressources (os notamment)
• Agressivité par irritation au contact
• Comportements alimentaires compulsifs
• Agressivité territoriale (garde)
• Peur des hommes
• Peur des bruits soudains et des gestes brusques
• Dispersion
• Manque de coopération
 
Massage chien relaxation
 

Quels objectifs ont été fixés ?

 
Mes objectifs pour ce mémoire étaient :
→ d’étudier en quoi et comment le massage pouvait apporter un mieux-être à l’animal, ainsi que la nature de ce mieux-être
→ D’observer si le massage permettait de travailler certaines problématiques telles que la confiance en l’humain, la tolérance et l’acceptation du contact, la capacité à lâcher prise etc…

Au début de chaque accompagnement, nous avons fixé avec le propriétaire des objectifs propres à chaque chien.

En voici quelques uns :
 
Travail sur l’acceptation du contact 
• Habituation au toucher et désensibilisation
• Apaiser le chien
• Diminuer la réactivité au contact et les mordillements
• Diminuer l’agressivité par irritation
 
Travail sur la vigilance 
• Relaxer le chien
• Diminuer la vigilance
• Lui apprendre à lâcher prise
• Diminuer les comportements agressifs
 
Travail sur les problèmes ostéoarticulaires et neuromusculaires 
• Diminuer et dénouer les tensions
• Assouplir les tissus
• Habituation au contact et aux manipulations sur certaines parties du corps
• Aider à retrouver une motricité plus fluide par des mobilisations
 
Travail sur l’anxiété 
• Diminuer la vigilance du chien
• Aider au lâcher prise
• Développer la confiance du chien dans l’approche de la main, la proximité avec l’humain, le contact et la manipulation …
• Développer la complicité
 
Travail sur la dispersion et l’hyperactivité
• Aider le chien à se concentrer
• Habituer le chien à se poser
• Stabiliser le chien sans contrainte ni contention

 
massage shiatsu chien

Quels résultats ont été obtenus ?

 
J’ai eu la satisfaction d’observer un mieux être chez tous mes sujets.
 
Globalement tous les chiens ont développé une confiance dans l’approche de l’humain, une habituation à être manipulé, et un lâcher prise au fil des 6 séances.
A la fin des accompagnements, il était fréquent de voir qu’à mon arrivée le chien s’installait directement en position de massage, prêt à recevoir la séance de massage ! 😀

Les chiens ont nettement diminué leur niveau de vigilance et présentaient une réactivité moindre en présence d’un stimulus (bruits de pas, de voiture, de voix…).

J’ai observé des améliorations encourageantes sur les chiens souffrant d’intolérance ou de sensibilité au contact : en fin d’accompagnement, il m’a été possible de proposer à un de mes sujets sensibles des touchers plus appuyés et plus longs ; ce chien a d’ailleurs accepté d’être manipulé par un ostéopathe à l’issue de mon intervention. Pour ce chien, je me suis aidée du medical-training.

Sur un autre chien grognant dès la 1ère séance lors de manipulations, j’ai obtenu in fine de pouvoir le manipuler sans appréhension ni agacement de sa part.
 
Masser son chienSur le plan émotionnel, j’ai observé au fil des séances une diminution significative des troubles de l’anxiété de séparation. A la fin de l’accompagnement, la propriétaire en question pouvait laisser son chien seul pendant une journée sans qu’il y ait de vocalises ni destructions. Alléluia !
J’avais accompagné ce chien quelques mois auparavant sous ma casquette de comportementaliste, le chien avait été parallèlement médiqué. Mais au début de l’accompagnement massage, il lui était encore trop difficile de rester seul.

J’ai pu observer également sur d’autres chiens, une disparition progressivement d’un état de tristesse et de d’anxiété.

Les compulsions alimentaires se sont adoucies.
 
Au niveau physiologique, le chien qui souffrait d’apathie et de troubles neuro-musculaires s’est montré de plus en plus dynamique, vif et actif.
Les arrières-trains raides se sont aussi assouplis.

Pour 60% de mes sujets, les séances se sont peu à peu rallongées, montrant la capacité du chien à se détendre, à apprécier le massage, à faire confiance. Cela rendait possible une séance de massage complète et globale.

Ce mémoire a donc été pour moi une expérience riche de pratiques, de découvertes, de remises en question et d’amélioration de mes techniques.

Il m’a permis également de valider ma formation, ce qui fait de moi officiellement une praticienne en massage canin. 🙂
 
Aujourd’hui, je mets à profit des propriétaires de chiens et aux professionnels du milieu canin mon vécu et mes compétences sous la forme de :
-> Séances de massage individuelles (définition d’un objectif et accompagnement)
-> Formations d’initiation au massage canin : pour apprendre au maître à masser son chien.

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations !