Adopter un chien en refuge

Chien de refugeAyant adopté tous mes animaux de compagnie en refuge, j’ai développé une certaine affinité pour ce type d’adoption. Mon intérêt pour les chiens (et chats!) mis sur le bord de la route un moment de leur vie, s’est étoffé de connaissances via ma formation (Brevet Professionnel Educateur Canin) spécialisée en chiens et chats de protection animale, d’expériences lors de mes stages, des cas de chiens que j’accompagne, et bien sûr de mes propres chiens qui sont mes premiers professeurs. 🙂
 
J’ai donc décidé d’écrire sur ce sujet, pour répondre aux questions que peuvent se poser les (futurs) adoptants, enlever (j’espère!) quelques croyances, donner envie (pourquoi pas!) à ceux qui n’osent pas, de se jeter à l’eau et surtout donner quelques conseils pour une adoption réussie.
 

Les croyances répandues sur les chiens de refuge :

J’entends souvent dire que …
-> Ce sont des chiens méchants
-> Ce sont des chiens trop âgés pour être éduqués
-> Ils sont malades
-> Les frais d’adoption sont plus chers qu’ils ne devraient

Alors, revoyions un peu tout ça.
 

Quels type de chiens retrouvons-nous en refuge et en association de protection animale?

-> Il y a bien souvent plus de mâles que de femelles
-> En majorité des chiens sombres et/ou noirs
-> De taille plutôt moyenne à grande
-> Une majorité de chiens adultes
-> Essentiellement des chiens issus de croisement de type berger ou de chasse
 

Pourquoi sont-ils en refuge?

Chien fourrièreLes chiens arrivent au refuge par 3 biais :
-> La fourrière. En effet, les chiens errants sont capturés par la brigade canine et mis en fourrière. Si le chien est identifié, la fourrière contacte le propriétaire pour qu’il vienne le chercher et payer les frais de fourrière et gardiennage ; si le chien n’est pas identifié ni réclamé, il passe en refuge pour adoption après une durée légale de 8 jours ouvrés.
-> Les abandons. A noter que dans la plupart des refuges, les abandons sont payants. Ces frais servent à participer à l’alimentation, aux soins et à l’entretien de l’animal.
-> Les retraits pour maltraitance.

 
 
Je profite de ce paragraphe pour faire quelques rappels judicieux afin d’éviter de perdre malencontreusement son compagnon à 4 pattes :
L’identification (tatouage, puce) de l’animal est obligatoire ; elle permet de retracer le propriétaire et de le contacter pour qu’il vienne chercher son animal.
– Les informations concernant l’identification sont contenues dans un fichier national géré par l’Icad : n’oubliez pas de mettre à jour vos coordonnées si vous déménagez par exemple, ou changez de téléphone.
– Une médaille avec le nom de Médor et le numéro du propriétaire, accrochée au collier du chien est toujours très utile pour permettre à quiconque retrouve un chien errant de contacter son maître.
 
Concentrons nous sur les abandons.

Pourquoi les chiens font-ils l’objet d’abandon?

Près de 80% des abandons ont pour cause un problème de comportement :
Chienrefuge
-> Malpropreté
-> Destructions en l’absence des maîtres
-> Aboiements et vocalises
-> Agressivité envers les autres chiens et/ou les humains
-> Fugues
-> Peurs du chien que le propriétaire n’arrive pas à gérer
-> Impossibilité et/ou incapacité du maître à contrôler son chien
 
C’est là que je sors ma casquette d’éducateur canin en rappelant combien il est important d’éduquer son chiot dès qu’il arrive dans le foyer, par prévention : installer des bases éducatives et des règles de vie qui permettront au chien de se développer sainement et éviter ainsi l’apparition de problèmes de comportement.
 
Je sors également ma casquette de militante pour la cause animale en rappelant combien il est important de stériliser les chiens et chiennes pour éviter les portées non souhaitées, et que les chiots arrivent en refuge une fois adultes, suite à un mauvais placement ou à une éducation carencée.

Il y a d’autres causes d’abandons :

-> Déménagement (dans un logement plus petit, sans extérieur…)
-> Divorce
-> Décès du propriétaire
-> Hospitalisation, maladie, invalidité du propriétaire, entrée en maison de retraite
-> Changement de travail
-> Arrivée d’un enfant
-> « Allergie aux poils »
 

Est ce que tous les chiens de refuge ont des problèmes de comportement?

Comme on l’a vu plus haut, certains chiens sont abandonnés pour des raisons comportementales, tandis que d’autres subissent simplement un changement de contexte de vie du propriétaire. Cependant, il faut garder en tête qu’un chien arrivant en refuge, ayant ou pas en amont des problèmes de comportement, peut développer ensuite sur place des conduites problématiques (liste non exhaustive) :

Chien abandonné-> Malpropreté : Le chien sort grâce aux promenades de bénévoles qui offrent de leur temps ; cependant les sorties restent limitées. Le chien fait donc ses besoins dans son box.
-> Troubles anxieux, liés au contexte d’arrivée au refuge, à l’environnement du refuge (beaucoup de chiens, aboiements…)
-> Troubles liés à une diminution et/ou carence d’activité.
Ces troubles peuvent se manifester par des stéréotypies (léchages compulsifs, se tourner sur soi-même …), des destructions (panier, jouet, couverture…), des sauts dans le box.
-> Aboiements intempestifs et vocalises, renforcés par l’effet de meute des chiens en box.
-> Parfois, on observe chez le chien en refuge une désocialisation progressive intra-spécifique (avec les chiens) et inter-spécifiques (avec les chats, les humains…) ; le chien n’étant plus stimulé par l’environnement comme il l’était avant, ou comme il en a besoin (pour rappel, la socialisation s’entretient toute la vie).
 

Pourquoi adopter en refuge?

Brigade canine
+ Parce que vous faîtes une double bonne action : Vous sauvez un chien, et vous libérez la place pour qu’un autre chien puisse à son tour être accueilli en refuge puis adopté (la plupart des refuges sont plein à craquer)

+ Parce que ce type d’adoption donne naissance généralement à de belles histoires d’amour et de complicité

+ Parce que les chiens de refuge ont, par leur parcours de vie, une personnalité, un « truc », une profondeur et une consistance qui les rendent très attachants

+ Parce que vous permettez à l’animal de tourner la page avec ce qu’il a vécu avant, et vous lui redonnez une chance de bien vivre.
 

Quels conseils pour adopter en refuge?

Pour que l’adoption se passe bien, que le chien réussisse à s’intégrer dans son foyer et s’adapte à sa nouvelle vie, voici quelques conseils primordiaux :

Au refuge :

-> Réfléchissez au préalable sur le type de chien que vous souhaitez (comportement, esthétique, morphologie, âge…), le temps que vous pouvez lui consacrer, le rôle que ce chien aura pour vous, et si votre façon de vivre sera cohérente avec les besoins du chien (balades, soins, activités …)
-> Demandez aux bénévoles du refuge qu’ils vous orientent vers le chien correspondant à vos attentes
-> Renseignez-vous un maximum sur le passé du chien que vous avez choisi : Comment et pourquoi est-il arrivé au refuge? Depuis combien de temps? S’entend-il avec ses congénères ? … Cela vous donnera des clés pour mieux comprendre votre chien et son parcours.
-> Vous pouvez vous rendre à plusieurs reprises au refuge pour promener le chien, créer du lien et observer son comportement.
 
Une fois arrivé à la maison :

-> N’hésitez pas à accueillir votre animal avec l’aide d’un éducateur canin comportementaliste qui vous donnera les clés pour bien gérer votre animal dès son arrivée chez vous.

-> Organisez l’espace (comprenant un lieu de repos calme et sécurisé pour le chien ) et donnez lui des règles de vie claires et cohérentes dès le départ dans un contexte bienveillant

-> Évitez les démonstrations affectives débordantes ou le contraire afin de lui permettre de développer un attachement équilibré avec vous

-> Organisez les rencontres avec l’entourage (amis, autres chiens) de manière calme et progressive

-> N’attendez pas pour éduquer votre chien, ou le rééduquer

-> Soyez patient : le chien a besoin de reprendre confiance en lui et en l’humain. Il va devoir se défaire de certains apprentissages pour en adopter de nouveaux. Cela peut prendre du temps.
 

Ou peut-on adopter un chien dans l’hérault?

Voici une sélection de refuges et association de protection animale.

Refuges, SPA :
Ces structures ont un local avec des boxes accueillant les chiens (et chats)

-> La SPA de Montpellier à Villeneuve les Maguelones
-> La SPA de la grande motte « L’arche des animaux »
-> Le refuge « L’arche du coeur » à Puyssalicon
-> Le refuge « Perle » à Brissac
->La SPA de Béziers à Béziers

Associations de protection animale

Ces associations n’ont pas de structure en dur, mais accueillent les chiens et chats en famille d’accueil et s’occupent de les placer. Ces associations ont l’avantage de bien connaître les animaux qu’elles proposent à l’adoption :

->L’association A Cloche Pattes (34)
->L’association APAVH (34)
 
Et pour finir, je ne résiste pas à partager avec vous quelques images d’Onis (ex Charly), mon 1er chien adopté au refuge « L’arche des animaux ». Onis a été retrouvé errant à la Grande Motte, il avait alors 6 ans. Onis est aujourd’hui un de mes chiens de travail.
La progression fait plaisir à voir 😉
 
-> Au refuge :
Chien fourrière
 
-> Le 1er jour chez moi :
Adoption chien spa
 
-> Un mois après son adoption :
Chien heureux
 
-> Onis aujourd’hui :
Adopter un chien de refuge